Le camp de la paix et le château de Bierville (91690, Essonne)
Le camp de la paix situé sur la commune de Saclas, à  la limite de Bierville (Boissy-la-rivière) est un parc privé mais il est ouvert au public tout au long de l'année.

Le Camp de la Paix
Après la guerre de 1914-1918, Marc Sangnier s'orienta travailla pour le retour durable de la paix et l'organisation d'un nouvel ordre international.

La première tâche en fut la réconciliation franco-allemande. Il consacra toutes ses forces à conjurer les nationalismes et tenter de consolider les forces de paix en rappelant qu’il n’est pas de paix internationale sans justice sociale: « la paix dans le monde ne peut être dissociée du travail interne des états vers un ordre social meilleur ».

Ainsi de 1921 à 1932, de grands Congrès démocratiques internationaux pour la paix furent organisés afin d'effectuer un travail moral sur l'opinion et stimuler une conscience internationale, une solidarité.

Sixième congrès organisé par l’Internationale démocratique, le congrès de Bierville, en 1926, s’est distingué des précédents et fut un évènement d’exception, mettant l’accent sur la jeunesse : la paix par la jeunesse. Il ne s’agissait pas seulement d’un congrès, mais bien d’une imposante, d’une décisive manifestation de solidarité internationale.

L’aménagement du domaine de Bierville, vaste propriété de l’Essonne acquise par Marc Sangnier et son épouse en 1922 fut indispensable pour accueillir les nombreux congressistes. 33 pays étaient présents, et l'on dénombra environ 6000 participants.


Le château de Bierville
Le château de Bierville se trouvait au coeur du  domaine acheté par Marc sang nier en 1922. Il servit de lieu de rencontre et d'accueil pour les congressistes de 1926 et plus généralement pour tous ceux qui venaient travailler à faire avancer la cause de la paix internationale. Après la mort de Marc Sangnier, il fut donné à la CFTC, alors représentée par Gaston Tessier. Le château est actuellement un centre de formation, propriété de la CFDT qui accueille des groupes pour des séminaires.


L'auberge de l'Epi d'Or
Première auberge de jeunesse de France, elle fut crée par Marc Sangnier en 1929 afin d'accueillir des jeunes de tous horizons, jeunes de tous milieux et de tous pays pour que sur ce socle d'amitié et d'activités communes puisse se construire les racines d'une paix future. '





contact@fonds-sangnier.com
Copyright © Galbette